Qu'est-ce qu'un cheval de trait?

On parle de cheval de trait pour définir, depuis l'invention de la roue, les animaux aptes à la traction.

Mais l'arrivée et le développement de la motorisation ont changé la donne, marginalisant l'utilisation de nos races de trait.

Paradoxalement, c'est la production bouchère qui a permis à ces races de ne pas complètement disparaitre.

Néanmoins l'élevage orienté dans ce but a engendré une profonde modification quant aux standards, avec la recherche d'animaux de plus en plus massifs.

Ils sont d'ailleurs désignés à partir de ce moment sous l'appellation "chevaux lourds", perdant une grande partie de leur expression, de leur trempe et de leur énergie.

 

Cette tendance semble aujourd'hui se modifier.

Le recul de l'hippophagie, l'importance nouvelle accordée aux espèces menacées, la prise de conscience des problèmes écologiques et environnementaux, la raréfaction des énergies fossiles ou encore la nécessité d'une agriculture moins polluante sont autant de raisons ayant engendrées une réflexion.

Le cheval de trait, qui alors a retrouvé son appellation d'origine, trouve dans ce paysage de multiples utilités possibles, telle l'attelage, aujourd'hui une discipline équestre en plein essor.

 

L'avenir du cheval de trait?

L'énergie animale peut apporter de vraies réponses aux problèmes de certains pays en voie de développement, en revanche dans l'agriculture des pays riches il faut admettre l'évidente limite de la traction animale.

Dans de nombreuses régions de France des efforts sont réalisés pour donner aux chevaux de trait une place dans l'économie locale, avec des initiatives dans le domaine du débardage de grumes en forêts (ce qui évite de défoncer les chemins), pour le travail de petite polyculture dans un environnement difficile (dans les vignes, en maraichage...), voire même grâce à un système de ramassage des ordures ménagères en ville ou de promenades touristiques en calèche.

Néanmoins au delà de ces initiatives, la production de viande reste la 1ere filière de débouché pour le cheval de trait.

 

Le patrimoine équin français

La France est le pays qui possède le plus grand nombre de races de trait au monde.

Il s'agit de l'ardennais, de l'auxois, du percheron, du postier breton, du franc comtois, du cob normand, du boulonnais, du trait du nord et du mulassier poitevin, soit 9 races au total.

Nos races superbes, anciennes et de grande qualité sont enviées par de nombreux pays.

Les USA ont importé des percherons dès le 19eme, l'Espagne a créer des Hispano-breton et au Japon se sont développées des épreuves de traction avec nos chevaux de trait.

Néanmoins les effectifs français sont faibles et certaines de ces races sont ou ont été menacées d'extinction comme l'ardennais ou le trait du nord.

 

 

 

Article réalisé à partir de "les races équines en France", éd. France agricole

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site